Egalement ostéopathe humain, vous pouvez retrouver toutes les informations sur : www.osteo-noirmoutier.fr

C’est tout naturellement que l’ostéopathie s’est orientée vers les animaux, et en particulier certains mammifères terrestres :
équidés (chevaux, mulets, ânes), bovins et ovins, canidés (chiens), carnivores (chats)…

Nous laissons bien volontiers les éléphants à des mains plus expertes !

Bien entendu, le chien a une place toute particulière dans cette liste non exhaustive.

Fidèles compagnons de l’homme, les chiens développent de nombreuses pathologies essentiellement occasionnées par l’homme en raison d’une utilisation contre nature ou mal adaptée.

Soumis à certains problèmes, même s’il ne peut rien nous dire, le chien a pourtant sa manière à lui d’exprimer sa souffrance : comportement inhabituel, gémissements, boiterie, léchage d’une articulation douloureuse, perte d’appétit, refus d’obéissance, etc, autant de signes qui devront attirer l’attention du maître.

Il reste préférable, en première intention, de consulter le vétérinaire, mais il n’en demeure pas moins que le rôle de l’ostéopathe sera déterminant dans toutes les pathologies d’origine mécanique (problèmes vertébraux, articulaires, musculaires, tendineux…) sans oublier qu’une lésion vertébrale peut entraîner dans le temps des conséquences à tous les niveaux, y compris dans la sphère viscérale.


Après un bilan bio-mécanique complet, le traitement ostéopathique sera entrepris avec précision par le biais de techniques manipulatives douces et non traumatisantes, à l’instar de celles que nous utilisons chez les enfants.


Le traitement préventif, trimestriel chez les vieux chiens, ou bisannuel chez les chiens de sport trouve ici une place de choix.

Les propriétaires l’ont d’ailleurs compris depuis longtemps !

Ostéopathie animalière